Bats les couilles, je tente !

Se lancer dans l’entreprenariat, quand on a pas le bac. 

 

J’ai pas le bac, j’ai pas les bases pour me lancer. Bats les couilles, je tente ! 

 

http://www.cabanedesartistes.com

 

Ce site internet, je le crée depuis des années. Des années que je le malaxe dans ma tête, que je colle chaque petits bouts aux autres, sans savoir où j’allais. C’était des idées uniques, j’avais pas compris encore qu’elles se reliaient TOUTES. Jusqu’à ce que je crée enfin ce site internet. Que j’y vois un peu plus clair.

Je suis fière de mon projet, c’est le projet de toute ma vie, ça. Tout est dedans ! Si vous saviez toutes les idées qui se bousculent dans ma tête pour trouver leur place. Y’en a 1000 !

 

Ça mère, c’est dur ! 

 

C’est dur, je me suis battue avec moi-même pour le faire ce site, je me bats encore, je galère, et c’est pas fini. Mais faut lutter. Encore et toujours, pour faire en sorte d’avancer dans la vie. 

Je suis fière de moi mine de rien, fière de mon site. J’ai hâte de le voir grandir, de voir ses imperfections se gommaient avec l’âge, de prendre de l’assurance quand j’aurais plus qu’à le tenir par une main pour qu’il marche tout seul.

 

http://www.cabanedesartistes.com

 

 

Faut que je sois honnête avec vous !

 

Ce serait mentir que de dire que j’ai toujours été passionné par l’art. Non, ça s’est imposé à moi. VRAIMENT ! Tous ces rêves, ce sont imposés à moi, j’ai pas vraiment côtoyé l’art dans ma vie, jusqu’à il y a quelques années, je m’en foutais un peu. C’est venu grâce à ma passion pour l’écriture. J’en voulais plus. Je voulais que mon art soit sublimé par les autres. Tous les autres ! D’où l’idée de la cabane des artistes. Un coin de partage pour toutes les formes d’arts, quelque soit le niveau. Pour partager avec les autres artistes, pour partager avec son public. Pour montrer aux autres son talent, sa passion. Pour trouver sa magie.

 

 

Bref, tout ça pour dire quoi ? 

 

Tout ça, pour dire, que le pouvoir est en vous. C’est à vous de jouer maintenant, vous êtes les principaux acteurs de ma vie. Moi j’ai beau me battre, si y’a personnes, c’est comme si je m’explosais bêtement les points sur un mur. De la bagarre bête et douloureuse.

 

 

2018-13-03-17-44-33
Trouvez votre magie ! (Que je puisse trouver aussi la mienne au passage X)

Y’a trop de sentiments !

Beaucoup de trop de sentiments là ! Pfiuu ! Si ça s’était pas passé en public, si ça se trouve j’en aurais jouis. 

 

 

Ecoutez cette chanson, quand t’es à la fin de ta séance de sport, que t’as sué comme une porc et qu’il te reste juste 10 mins de cardio. Ce sentiment de bonheur intense qu’elle me procure…

Bon ba finalement, ça a été 13 mins de cardio pour aujourd’hui.

 

 

 

Le printemps réveille nos corps

Je m’étire, je me caresse et sens sur ma peau la douceur des rayons du soleil. Putain, c’est le printemps, quoi !

Les fleurs poussent, les oiseaux chantent. J’ai envie de me lever à 5h du matin pour les entendre chanter.

J’ai envie de tout !

Je veux partir vivre là-bas dans l’ouest de la France, pour me poser sur le port, dans la fraicheur de la soirée, pour une pause glace bien méritée. Prendre mon vélo et faire un tour sur l’ile, sur ses pistes cyclables qui longent la mer, et continuez jusqu’au bout de cette presqu’île, là où je suis jamais allée.

Je veux faire un barbeuk, entre amis, et rire jusqu’à la folie.

Je veux une nouvelle coupe de cheveux, un beau carré bouclé.

Je veux ces faux piercings au cartilage que j’ai trop kiffé sur Etsy.

Je veux comme chaque année, passer mes fins de soirée à lever la tête et admirer les étoiles.

Je veux prendre mon livre et glander au soleil sur ma terrasse, avec pour seule compagnie le bruit des oiseaux.

 

Et toi, tu veux quoi ?

 

248613-P3U1ZD-912.jpg

 

 

 

 

 

La timidité est-elle un crime ?

Je suis timide ! Mais je me soigne ! 

Je bouge, j’apprends à me foutre du regard des autres, ce regard qui m’effrayait tant avant, et qui m’a bloqué pendant longtemps. Ce jugement qui de toute façon en positif comme en négatif est inévitable. Je le laisse tomber sur moi, il me rafraichit, il me réchauffe. Je tente d’en faire ma force.

Le sport, pour moi, c’est pas seulement une question d’esthétique, ça me redonne confiance en moi. Je me sens plus forte, mentalement et physiquement. Je me forge. Et je kiffe ça, je pense autrement, je me vois autrement, je vois les autres autrement.

 

Je suis encore loin de taper un sprint nue dans la rue (en serais-je capable un jour ? XD), après tout, ça sert à rien, mais c’est de la folie, du batslescouilles de ton regard, je fonce ! J’exagère sur l’idée, mais vous avez compris l’idée ! J’ai encore beaucoup de chemin, mais je connais la route. Je marche dessus. J’aimerais être comme ça, et je me rapprocherai de ça.

J’aimerais être comme ça. Ah, cette phrase ! Mais est-ce que la personne hyper extravertie, qui dit tout ce qu’elle pense sans réfléchir, n’aimerait pas apprendre à poser ses mots quelquefois ?

On est jamais ce qu’on veut être. Et pourtant on sera jamais un autre. ON EST NOUS. On a des défauts, et faut vivre avec.  Pourquoi vouloir être un autre ? Etre un autre, ça voudrait dire qu’il faudrait se faire chier à tout recommencer. Dompter de nouveaux ces défauts qui ne nous plaisent pas.

Non, moi je veux être moi. 

 



 

Alors, je vous le demande la timidité est-elle un crime ? Un crime qu’il faut condamner ?Un crime qui nous empêche de vivre ouvertement et de gueuler ce qu’on pense sans se soucier du regard des autres. Ce regard qui nous effraie. Ce regard qu’il faut éviter en se faisant tout petit.

Ou la timidité est un trait de caractère qu’il faut apprendre à dompter ? Je suis comme ça, j’ouvre pas ma gueule à tout bout de champ, je vais pas facilement vers les autres. Mais je suis pas plus bizarre que toi.

 

Timide, ouvre ta gueule !

 

cropped-cropped-cropped-log.jpg

 

 

 

 

 

Serait-ce ma galaxie ?

Tiens ! Elle poétise encore celle-ci !!

Allez un dernier, un autre (j’en sais rien) pour la route. XD

 



 

Défi proposé par lili : https://larmesdesoleil.wordpress.com/

Le principe : chaque semaine, avec le générateur de mots, on choisit un nombre de mots aléatoires, à incorporer dans un poème. Chaque semaine, je vous annonce les mots du prochain défi. Plus les semaines passent, plus le nombre de mots augmentent. Suivant la nature des mots, on peut les accorder, les conjuguer. 

Les mots de cette semaine était « épi » et « galaxie ». Si vous voulez participer il vous reste jusqu’à dimanche, n’hésitez pas à me le dire en commentaire que je puisse passer voir ce que vous avez fait!

 



 

Allongé sur le sol, j’épie
Les étoiles, qui s’emmêlent
Au fond de mes pupilles.
Hips j’ai bu tout le fond de la bouteille
Serait-ce pour ça que je pars en vrille ?
Où parce que je me suis perdue sur une mauvaise galaxie ?

 

 

La bise !

 

cropped-cropped-cropped-log.jpgCharlène

cabanedesartistes.com

Boudu con !

Boudu con ! 

En rentrant du pas de la case, j’ai oublié d’acheter du pain(e) et des chocolatines. J’avais pourtant prévu une poche avant de partir.

Bon bin tant pis, je passerai tout à l’heure dans une boulangerie de la ville rose, on en trouvera bien une vers la place du capitole. On en profitera pour acheter des bonbons à la violette pour se rafraichir le palais après notre cassoulet.

Mais d’abord faut que je me lave les mains, elle pèguent.

 



 

Alors à votre avis, avec ces indices plus haut, dans quelle région, suis-je allée la semaine dernière ?  XD

 



 

 

La bise,

cropped-cropped-cropped-log.jpg

Charlène

Trouve ton art, trouve ta magie :  cabanedesartistes.com

Joyeuses Pâques !

7463.jpg

 


 

Ils était cachés où les chocos ? 

Ps (parce que je l’ai entendu d’ici): XD Non, c’est même pas vrai d’abord, ils étaient pas cachés ici… J’en ai même pas mangé moi de chocolats.

 

 

La connexion est brouillée

Le téléphone est cassé, ma chérie
Je te jure, j’entends plus rien,
J’entends mal ce que tu me dis
ARRETE, je t’en supplie
Arrête de crier !
Arrête de croire que tu ne m’entendras plus
jamais; ni ce soir, ni le lendemain.

Tu veux m’épouser, chérie ?
Je veux prendre tes deux mains
Soudés, on ne s’éloignera plus jamais
Arrête de crier !
Arrête ! Je suis juste à côte de toi maintenant
Je te jure que j’entendrai à jamais ce que tu aura à me dire.

 

 

 

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑