Je suis dans un monde parallèle !

Toujours là ! Là dans ce foutu hôtel qui pue le moisi. Ah je lui mettrais même pas un 1 sur booking.com à celui-ci. XD

Mais allez, soyons reconnaissant. Ba oui, je pourrais être à la rue… Je pourrais être à la rue !

J’écris sous les lumières du plafonnier qui grésillent et qui s’éteignent de temps en temps. Le train passe, et fait trembler tout le lit ! Dans la chambre d’à côté, l’occupant râpe dans sa salle de bain quelque soit l’heure. En pleine nuit à trois heures du matin, il s’installe prépare son matériel en tapant sur les murs, et répète inlassablement sa litanie. Parfois il se repose et laisse sa tv allumée toute la nuit sur TF1. Parfois … il se branle. Oui, il se branle, gémissant tout doucement à intervalles réguliers jusqu’au jet final.

Pour me rassurer, je me dis que je suis dans un film. Ces films où les héros vivent dans un taudis proche du métro new-yorkais, qui passe toutes les cinq minutes. La vaisselle tremble, les vitres vibrent. J’aime bien croire que je suis le héro de ma prochaine vie !

 

Je suis dans un monde parallèle. Irréel tout ce qui m’arrive ! 

 

A presque 800 kilomètres d’ici, des immeubles se sont effondrés dans Marseille. Rendant l’accés impossible à des centaines de gens. Ils doivent vivre à l’hôtel, ils n’ont la possibilité de rentrer chez eux que quelques heures par semaine. J’ai regardé le reportage, j’ai compatis, j’ai compris, j’ai voulu courir les aider… Je l’aurais tellement regardé d’un autre œil cet info si j’étais pas dans « cette situation ».



 

I… surnommé aussi TRUC m’a recontacté samedi. J’y croyais pas bordel, j’ai « supplié », fort toute la nuit de vendredi pour qu’il me recontacte et au matin, j’ai eu ces messages « bonjour cava?…. cava? » au bout de 2 semaines. Oui truc, ça va. Non… En fait, ça va pas. ça va pas du tout même ! On s’est vu dans l’après-midi… On se reparle plus depuis. HISTOIRE COMPLIQUEE, je vous jure qu’un jour j’en ferais un livre de ces 3 dernières semaines. lol. Je pensais pas que c’était possible de galérer à ce point. lol

Bref… Truc vit à cinq minutes à pieds de chez moi (enfin de cet hôtel quoi) et à 2 mins de ma salle de sport. Je suis passée devant, j’ai vu sa voiture tout à l’heure. « TRUC ! Truc, truc… Qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi t’es pas au travail ? C’est parce que t’étais malade samedi ? T’es au chômage ? Je te déteste TRUC. Tu me fais du mal. MAIS PUTAIN JE T’AIME. Adieu TRUC. A bientôt truc. on est connecté truc, c’est comme si tu m’avais répondu samedi TRUC… »

Je sais que ma vie s’améliorera, j’ai beau chialer toutes les putains de larmes de mon corps, je le sais qu’en Janvier ça ira mieux (me demandez pas POURQUOI, mais je le sens, VRAIMENT (vous verrez rendez vous en Janvier) en attendant je douille à mort.

Tout ça, tout ce qui m’arrive, ça arrive pas sans raisons. C’est pas possible qu’autant de choses me tombent sur la tête sans une raison valable.  Je m’en fous, j’y crois…

Allez je vous laisse, je vais aller, juste en face à Leclerc, acheter mon repas. Un sandwich, une pomme et un coca zero, presque comme chaque jour.

 

Heureusement, il fait beau !

 



MON LIVRE, IL EST GRATUIT ! PARLEZ EN AUTOUR DE VOUS !

http://www.cabanedesartistes.com/boutique/art/ecriture/bullet-journal-2019.html

 

 

3 commentaires sur “Je suis dans un monde parallèle !

  1. Terriblement bien exprimé ce besoin de… connexion qui est chevillé à la peau comme un cordon ombilical.
    Perdre son lieu de vie, un-e compagne- compagnon, c’est un stress majeur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s