La femme de papier

Tu lèves la main, tu es en sueur
Je te suis, je me colle à toi.

Tu te déposes sur moi,
Je me sens pleine.

Sans ton emprise, je ne suis plus rien.
Je ne vis, que quand tu me ressors du placard.

Prends-moi, chiffonne-moi, salis-moi.
Prépare-moi pour cette exhibition publique
Dont tu me parles depuis des mois.

 

cropped-cropped-cropped-log.jpg

Descente d’orgasme (-18… ou pas)

Je me laisse aller,
Je me fais rêver.
Les yeux fixés sur le plafond
J’y crois à fond !

Je les tiens entre mes mains
Ces fantasmes qui sont les miens.

Je les contrôle
Je les pousse à bout
Même si c’est drôle !
Même si c’est fou !

Je les tiens entre mes mains
Ces fantasmes qui sont les miens. Les tiens ?

Mais je me suis sentie partir, sans rien pouvoir contrôler
Mes fantasmes ont glissé
D’entre mes mains, je les ai pas vu partir.

Vilains…
Putain, c’est pas bien,
Tout va bien !
Faut que je me lave les mains.

 

cropped-log1.jpg

Je voudrais pas crever

Je voudrais pas crever sans avoir réalisé mes rêves
Sans avoir vu le fond des choses.
Sans avoir posé mes mots sur la grève,
Qui borde mon océan grandiose !

cropped-log1.jpg

L’homme cure-dent

On me dit aussi fin qu’un cure-dent
Très bien !
J’accepte ma destinée
Je veux être ton objet !
Salie-moi ! Sers-toi de moi ! Mais s’il te plaît, ne me détruis pas !
Je veux vivre toute ma vie à tes côtés
Dans le plus profond de ton intimité !

 

cropped-log1.jpg

Où est la liberté d’expression ? 

Pour une meilleure expérience, je vous conseille de vous rendre directement sur mon site internet. Avec le lecteur wordpress, vous y verrez rien !

 


On peut pas passer deux jours sans que ce sujet revienne sur le coin de nos tables, entre les cacahuètes et les pistaches, devant un plat ou un dessert… On la cherche partout, souvent ! On se questionne… Et pourtant qu’est-ce qu’elle nous entoure.

Où est la liberté d’expression ? 

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑