Serait-ce ma galaxie ?

Tiens ! Elle poétise encore celle-ci !!

Allez un dernier, un autre (j’en sais rien) pour la route. XD

 



 

Défi proposé par lili : https://larmesdesoleil.wordpress.com/

Le principe : chaque semaine, avec le générateur de mots, on choisit un nombre de mots aléatoires, à incorporer dans un poème. Chaque semaine, je vous annonce les mots du prochain défi. Plus les semaines passent, plus le nombre de mots augmentent. Suivant la nature des mots, on peut les accorder, les conjuguer. 

Les mots de cette semaine était « épi » et « galaxie ». Si vous voulez participer il vous reste jusqu’à dimanche, n’hésitez pas à me le dire en commentaire que je puisse passer voir ce que vous avez fait!

 



 

Allongé sur le sol, j’épie
Les étoiles, qui s’emmêlent
Au fond de mes pupilles.
Hips j’ai bu tout le fond de la bouteille
Serait-ce pour ça que je pars en vrille ?
Où parce que je me suis perdue sur une mauvaise galaxie ?

 

 

La bise !

 

cropped-cropped-cropped-log.jpgCharlène

cabanedesartistes.com

Boudu con !

Boudu con ! 

En rentrant du pas de la case, j’ai oublié d’acheter du pain(e) et des chocolatines. J’avais pourtant prévu une poche avant de partir.

Bon bin tant pis, je passerai tout à l’heure dans une boulangerie de la ville rose, on en trouvera bien une vers la place du capitole. On en profitera pour acheter des bonbons à la violette pour se rafraichir le palais après notre cassoulet.

Mais d’abord faut que je me lave les mains, elle pèguent.

 



 

Alors à votre avis, avec ces indices plus haut, dans quelle région, suis-je allée la semaine dernière ?  XD

 



 

 

La bise,

cropped-cropped-cropped-log.jpg

Charlène

Trouve ton art, trouve ta magie :  cabanedesartistes.com

Joyeuses Pâques !

7463.jpg

 


 

Ils était cachés où les chocos ? 

Ps (parce que je l’ai entendu d’ici): XD Non, c’est même pas vrai d’abord, ils étaient pas cachés ici… J’en ai même pas mangé moi de chocolats.

 

 

La connexion est brouillée

Le téléphone est cassé, ma chérie
Je te jure, j’entends plus rien,
J’entends mal ce que tu me dis
ARRETE, je t’en supplie
Arrête de crier !
Arrête de croire que tu ne m’entendras plus
jamais; ni ce soir, ni le lendemain.

Tu veux m’épouser, chérie ?
Je veux prendre tes deux mains
Soudés, on ne s’éloignera plus jamais
Arrête de crier !
Arrête ! Je suis juste à côte de toi maintenant
Je te jure que j’entendrai à jamais ce que tu aura à me dire.

 

 

 

 

Je serai là

Je t’enseignerai un jour, comment te tenir droit,
Je soutiendrai ton dos pour que tu ne courbes pas,
En attendant, grandis-moi papa.
Porte-moi sur ton dos,
Montre-moi comme le paysage est beau.

 

cropped-cropped-cropped-log.jpg

 



 

 

Pour ceux que ça intéresserait et qui voudrait me soutenir, voilà mon recueil de tous mes poèmes postés sur ce blog de mes début à maintenant. 

Mon recueil de poèmes

2018-19-02-22-00-43

La femme de papier

Tu lèves la main, tu es en sueur
Je te suis, je me colle à toi.

Tu te déposes sur moi,
Je me sens pleine.

Sans ton emprise, je ne suis plus rien.
Je ne vis, que quand tu me ressors du placard.

Prends-moi, chiffonne-moi, salis-moi.
Prépare-moi pour cette exhibition publique
Dont tu me parles depuis des mois.

 

cropped-cropped-cropped-log.jpg

Descente d’orgasme (-18… ou pas)

Je me laisse aller,
Je me fais rêver.
Les yeux fixés sur le plafond
J’y crois à fond !

Je les tiens entre mes mains
Ces fantasmes qui sont les miens.

Je les contrôle
Je les pousse à bout
Même si c’est drôle !
Même si c’est fou !

Je les tiens entre mes mains
Ces fantasmes qui sont les miens. Les tiens ?

Mais je me suis sentie partir, sans rien pouvoir contrôler
Mes fantasmes ont glissé
D’entre mes mains, je les ai pas vu partir.

Vilains…
Putain, c’est pas bien,
Tout va bien !
Faut que je me lave les mains.

 

cropped-log1.jpg

WordPress.com.

Retour en haut ↑